2012 et les Mayas

Publié le par reikilorient

Archange Metatron via James Tyberonn
Salutations ! Je suis Metatron, Seigneur de Lumière ! J’étreins chacun de vous dans la Lumière, dans l’amour. Je connais chacun de vous, bien plus que vous pouvez le réaliser. Et nous savourons ces moments que nous partageons.


Chers Humains, l’univers, le Cosmos est la perfection même, quelque soit l’interprétation ou la perception qu’on en a. Au sens quantumnique, toutes les choses dans le champ unifié cristallin jouent leur rôle à la perfection, ont une forme parfaite conformément à leur nature, à leur intégrité architecturale. Cependant, quelques-unes sont créées à des fréquences plus élevées, à des résonnances vibratoires plus élevées que d’autres. Et ainsi avec ces mos, nous commençons cette très intéressante discussion.


Question à l’Archange Metatron :


Selon un interprète moderne du Calendrier Maya, nous sommes en train d’expérimenter une accélération de la conscience à nulle autre pareille. En fait, les chercheurs disent que la vitesse de la conscience s’accélérera 20 fois plus en 2011, alors un saut de conscience qui prenait une année entière en 1999 jusqu’à présent ne prendra plus que 20 jours. Ce facteur de 20 sera dans son plein potentiel à partir du 9 mars jusqu’au 28 octobre 2011. S’il en est ainsi, qu’est-ce que cela signifie exactement?


Archange Metatron :


Le potentiel pour une conscience augmentée est en effet en train de prendre place en tant qu’une accélération préprogrammée de l’Ascension. Cependant, la « vitesse » du saut varie pour chaque individu et, de la sorte, un facteur fixe de l’accélération ne peut vraiment pas être fourni per se.
Avant que nous commentions plus avant sur l’accélération de la conscience, nous souhaitons vous faire savoir que le calendrier remarquable auquel vous vous référez comme « Maya », ne fut pas développé ou écrit à l’origine par les Mayas, de la façon dont vous le supposez. Il précéda les Mayas de plus de 18′000 ans. Initialement, il fut développé par des Atlantes éclairés de Poséidia avec l’assistance de l’Alliance Syrienne/Pléiadienne, et stocké au moyen de la technologie cristalline nommée « Les Crânes de cristal ».


Même votre anthropologue le plus créatif considère que la première société Maya débuta seulement à peu près 2’000 ans avant JC. Nous vous assurons que le Calendrier fut mis en place et en application, dans un format bien plus étendu, bien avant que la société Maya naquît. Ce à quoi vous vous référez maintenant comme étant le Calendrier Maya n’est rien d’autre qu’un petit vestige de ce qui préexista aux Mayas.


La zone habitée par les prédécesseurs des Mayas dans la région du Yucatan (Mexico et Guatemala) était reliée par un pont de terre à l’ile Atlantéenne de Poséidia, avant que le tremblement de terre et le déluge final de l’Atlantide ne l’eut l’immergé. Des cultures originaires de l’Atlantide, hautement avancées techniquement, habitaient l’Amérique Centrale et l’Egypte longtemps avant la disparition finale de l’Atlantide. Les colonies et cultures d’Amérique Centrale, d’Amérique du Sud (Og) et égyptiennes étaient uniques, et issues d’Atlantes d’une spiritualité très supérieure de la « Loi de l’Un » durant plusieurs millénaires, avant la destruction de l’Atlantide.


Ces sociétés possédaient une élite ainsi qu’un groupe très avancé de ce qui peut être qualifié de « prêtres/scientifiques ». Ces sages de l’Atla-Ra étaient de très grands experts de la science de l’esprit dominant la matière. Ces Maîtres opéraient par la physique mentale et avec une conscience totale, dans les subtils et innombrables degrés de la multidimensionalité.
Ainsi, à l’ère de l’Atlantide, tandis que les masses sans formation aucune de l’humanité étaient privées de tels talents et utilisaient, en effet, des ponts en terre et d’autres formes moins avancées de transports pour aller et venir des colonies de l’Atlantide, d’Og, du Yucatan et d’Egypte, le cercle intime des « prêtres/scientifiques » disposaient des moyens de se bi-localiser éthériquement et de se manifester – physiquement – pas uniquement sur la Terre mais également universellement et galactiquement. Ils interagirent avec les êtres de l’Alliance Pléiadienne/Syrienne et furent à la source originelle du calendrier cyclique que vous appelez actuellement « Maya ».
Après le déluge, de petites enclaves de ces « prêtres/scientifiques » ont prospéré durant des millénaires, et conservé le savoir du calendrier aussi bien que la supervision de la construction de diverses pyramides, avec l’assistance des êtres galactiques précédemment mentionnés.
Toujours est-il que ces « prêtres/scientifiques » ne représentaient pas la société Maya dans son ensemble. C’est la raison pour laquelle les Mayas sont encore aujourd’hui une énigme pour vous. Certains des accomplissements qui leur furent attribués se révèlent d’une très grande avancée technique alors que la société dans son ensemble était rurale et se dédiait à des cérémonies impropres impliquant des sacrifices et humains et autres aberrations sous des dictatures mal alignées et sans merci.


Alors, il s’ensuit que les « prêtres/scientifiques » d’Og, du Yucatan, d’Egypte et d’autres cultures « oubliées » avant et après elles, comprenaient la physique mentale et possédaient les connaissances de l’astronomie et des cycles dimensionnels. Seuls, ceux des traditions expertes et des sociétés initiées et austères savaient cela, bien qu’il ne reste aujourd’hui que peu d’évidences d’une quelconque importance qui subsiste encore aujourd’hui, et ce qui subsiste n’est pas encore reconnu ni compris.
La compréhension de la science de la physique mentale et la capacité effective d’utiliser une telle connaissance est ce qui définit l’écart entre ce que les universitaires d’aujourd’hui savent et les connaissances que détenaient les sociétés avancées du passé. L’influence de la pensée exacte sur la matière n’est pas encore comprise par l’humanité et est une science oubliée.
Les prêtres/scientifiques connaissaient bien l’art de la dématérialisation et de la remanifestation. Ce fut grâce aux ressources du voyage par la bilocation et de la conversion de la matière physique d’un lieu à un autre lieu que les plus grandes pyramides furent construites. Cette technologie demeure un mystère pour vous aujourd’hui. Les Atla-Ra et leurs descendants avaient la capacité mentale de déplacer la matière à partir de la 3e dimension dans des champs que l’on peut qualifier d’antigravitationnels ; de se dématérialiser et de se reformer et de se remanifester en une substance dépourvue de densité. Dans certaines circonstances, ils étaient même capables d’altérer leur propre réalité et leur propre dimension.


L’importance de ceci est que ni les masses Olmèques, Aztèques, Mayas ou les peuples de la Méso-Amérique n’ont conservé la maitrise de certains aspects que leurs cultures manifestaient. Notre point essentiel est que les Atla-Ra ont développé le calendrier Maya, et des catégories de Mayas ont conservé ce savoir et recréé des registres et des textes pour le préserver. Mais, tout comme en Atlantide, les prêtres/scientifiques bien que grandement respectés, n’étaient pas l’organisation administrative ni les preneurs de décisions en ce qui concerne le développement de la société entière.
À suivre demain…
http://www.earth-keeper.com/EKnews_61.htm
Traduit par Nicole pour LaPresseGalactique.com

Publié dans Textes Lumières

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article