Le suicide

Publié le par reikilorient

QUESTION - Cher Kryeon, j'ai lu plusieurs comptes-rendus de gens qui étaient "morts" et sont revenus dans leurs corps. Dans quelques comptes-rendus, ils décrivent une place très lugubre pour ceux qui ont commis un suicide. Habituellement, ils disent que celui qui a commis un suicide demeure "coincé" là. Ces comptes-rendus sont-ils vrais ou colorés de croyances personnelles ? Qu'en est-il de ceux qui commettent un suicide pour soutenir une cause politique ou autre ? Ou de ceux qui choisissent de prendre leur vie, parce qu'ils sont malades du cancer et que la douleur devient trop éprouvante pour eux ?

 

RÉPONSE - Mes chers, comme nous l'avons mentionné auparavant, l'énergie du suicide est une épreuve pour ceux qui restent, pas pour celui qui a commis l'acte. En effet, l'être humain a de très forts instincts de survie pour l'empêcher de faire ce pas, mais pour ceux qui le font, il n'y a aucun stigmate de déshonneur ou de punition. Ils ne demeurent pas non plus "coincés". La plupart du temps, il existe un contrat potentiel préalable ; qui pousse doucement ceux-ci à prendre des décisions qu'ils n'auraient jamais prises autrement.

 

Souvenez-vous que c'est une épreuve pour vous tous. Quand c'est fini, ne soyez pas bouleversés de revenir de ce côté du voile et de découvrir qu'il n'y a ni punition, ni récompense… Seulement une famille qui témoigne de l'appréciation pour votre voyage et pour l'énergie dévolue à aimer tellement la terre et l'Univers, que vous avez accepté de passer par là.

 

Cette belle âme qui a consenti à donner la possibilité de cette énergie à la famille est saluée de l'autre côté du voile, tout autant que celle qui a accompli tout le chemin jusqu'à une mort naturelle. Lisez la parabole du fils prodigue dans vos Saintes Écritures. Cela concerne justement ce sujet.

 

Kryeon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article